Les paroles qui suivent sont extraites d'une chanson d'amour. Elles m'ont construite envers et contre tout.

Vous, qui passez sans me voir
Sans même me dire bonsoir
Donnez-moi un peu d'espoir ce soir…
J'ai tant de peine,
Vous, dont je guette un regard,
Pour quelle raison, ce soir passez-vous sans me voir…
Un mot : je vais le dire : « je vous aime »
C'est ridicule, c'est bohème,
C'est jeune et c'est triste aussi,
Vous, qui passez sans me voir,
Me donn'rez-vous ce soir
Un peu d'espoir ?… (1)

 

Il y a aussi ce poème d'Aragon :

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux (2)

Je suis à la croisée de ces deux chemins, souvent déboussolée, pas bien sûre de moi. Comme je peux, j'essaie d'aller là où il me semble qu'il manque un petit sac de sable pour endiguer la misère ou des mains pour repousser l'oppression.

(1) Paroles de Charles TRENET, Raoul BRETON, Musique de Johnny HESS, © RAOUL BRETON EDITIONS - 1937

(2) Louis Aragon, Il n'y a pas d'amour heureux, in La Diane française, Editions Pierre Seghers,1944.